13 mars 2016

Ma (petite) contribution pour sauver la planète (et ma peau): les cosmétiques bio.



Voilà un sujet que je voulais aborder depuis des lustres! Comme beaucoup de parents, l'arrivée de mon bébé m'a fait pas mal évoluer dans ma philosophie de vie. Si avant je me foutais pas mal de ce que contenait réellement les crèmes dont je me tartinais, aujourd'hui je regarde un minimum les compositions et commence à fréquenter assidûment le rayon cosmétique bio (alimentaire aussi mais c'est un autre sujet).

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour me convertir au bio?

Si tu es une écolo avertie, tu sais que la cosméto-bio existe depuis pas mal de temps et tu te demandes bien pourquoi la plupart des gens achètent encore des produits bourrés de chimie pas vraiment saine pour notre santé.
Je ne peux pas répondre pour les autres mais, personnellement, j'avais un a priori plutôt négatif quand au bio en particulier sur le prix. Faut dire que, plus jeune, j'étais déjà contente de pouvoir m'acheter des produits de "marques" (comme Dop, Garnier ou L'Oréal enfin, L'Oréal c'était déjà un peu le luxe tu vois...). Le peu de fois où j'étais tombée sur un produit bio, le prix était exorbitant (par rapport au Dop hein).
Aujourd'hui, j'ai les moyens d'acheter de meilleurs produits notamment pour mon visage (vu que j'ai une peau de merde, j'ai essayé toutes les marques de parapharmacie et de parfumerie). Avant ma grossesse, j'achetais des produits qui me paraissaient qualitatifs, qui seraient probablement efficaces pour soigner ma vilaine peau. Tout d'abord, force est de constater que les résultats n'ont jamais été trop au rendez-vous. Jamais un produit n'a profondément améliorer ma peau (qui a des traces d'ancienne acné et des boutons et autres points noirs réguliers). Avec ma grossesse, j'ai commencé à m’inquiéter de la composition des produits que j'appliquais sur ma peau car, même si le placenta est une sacrée barrière, le bébé reçoit forcément une certaine quantité de ces produits. Je me suis donc intéresser à des produits alternatifs moins toxiques. C'est là que j'ai découvert que l'on pouvait s'acheter des produits bio à un prix équivalent que les produits de grandes marques. J'ai l'air un peu con de dire ça mais le rythme et les soucis de la vie quotidienne font que la plupart des gens restent enfermés dans leurs routines et n'ont pas forcément l'idée de changer leurs habitudes.


Cas pratiques

Au fur et à mesure des semaines, je remplace les produits "classiques" présents dans ma salle de bains par le même genre de produits mais bio.



Avant
Basic 3 temps de chez CLINIQUE

Après
Gamme "Peau parfaite" chez LEA NATURE



Avant (à gauche)
Antirides Q10 plus de NIVEA

Après (à droite)
Antirides Fleur d'immortelle de LEA NATURE
 


Avant (à gauche)
BB Cream de NIVEA

Après (à droite)
CC Cream de LEA NATURE



Avant (à gauche)
Déodorant bacti pur de NARTA

Après (à droite)
Déodorant Vanille Bio d'USHUAIA





Avant (à gauche)
Masque purifiant à la rose de CLARINS

Après (à droite)
Masque à l'argile rose de CATTIER 



La jungle des labels

Ils sont forts les gens du marketing chez les marques pas du tout bio..."hypoallergénique", "sans paraben", "ingrédients d'origine naturelle"...autant d'appellations qui induisent les consommateurs en erreur. Alors à quel saint se vouer? Personnellement je fais attention aux labels bio comme ECO-CERT ou cosmébio. Pour t'y retrouver dans la jungle des logos officiels, je te conseille ce lien.
En dehors de ces labels, tout produit est un suspect à mes yeux et je reste méfiante même avec les produits labellisés (parce qu'on est jamais à l'abri d'un composant dégueu). En effet, acheté un produit labellisé n'est pas forcément exempt de toute substance nocive mais la substance suspecte est probablement en plus petite quantité (plus l'ingrédient est en fin de liste, moins il y en a) que dans les produits classiques.

Marge d'amélioration

Malgré mes efforts, beaucoup (trop?) de produits de ma salle de bains sont potentiellement "toxiques". Mon but n'est pas d'atteindre le "zéro produit classique" mais bien de limiter, quand cela ne change pas mes habitudes (produits disponibles en grandes surfaces ou sur un site internet unique (pour limiter les frais de port); facilité d'utilisation semblable; efficacité semblable...), les sources de pollution de mon corps. Le discours que j'entends le plus souvent est du genre "au point où on en est...", eh bien non! Justement, nous utilisons des produits, nous mangeons des aliments, nous respirons un air qui nous tuent à petit feu. Faire attention à ce qu'on se met sur la peau, à ce qu'on mange et ce qu'on boit ça ne nous garantira pas une vie saine mais au moins une vie plus saine, moins dommageable pour notre santé.


Alors, prête à changer ou déjà conquise?


13 commentaires:

  1. Hiiiii je t'aime !!!!!
    Je suis absolument dingue de cosmétiques et cela fait maintenant quelques années que je me tourne vers des produits "plus mieux" pour la peau. Comme toi, mon but n'est pas de remplacer tous les produits (en partie parce que parfois je ne trouve tout simplement pas d'équivalent bio qui me satisfasse) mais le plus possible !
    Le combo de chez Clinique était quand même hyper efficace mais je viens de le terminer et je ne compte pas non plus le reprendre, tiens.
    Les masques à l'argile ! <3 (je t'ai déjà dit que je t'aimais ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ohlalala que d'amouuuuur ça fait plaisir ! Moi aussi je t'aime! ^^
      C'est exactement ça, ne pas TOUT remplacer mais éviter autant que faire se peut les substances crados. Alors moi, avec le basic 3 temps bah...j'ai pas vu de différence...donc bon, j'ai changé sans mal.

      Supprimer
  2. Je ne suis pas convertie au bio à 100 % mais j'utilise quelques produits de soin, que j'ai découverts grâce au blog notamment. Aujourd'hui, on peut faire le choix de privilégier ces soins car ils ont fait d'énormes progrès en termes de texture et de confort d'utilisation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi qu'il y a une dizaine d'année (époque où j'ai commencé à m'intéresser à tout ça), la cosmétique bio était probablement moins qualitative et surtout moins présente. Aujourd'hui, on a quand même plus de choix! Encore faut-il faire le choix de changer :-)

      Supprimer
  3. J´utilise un peu de cosmétiques bio mais pas seulement. En fait pour moi la surprise de cet article c´est plutot : tu mets dejà de la crème anti-rides ?? Ca veut dire qu´il faut que je m´y mette d´urgence alors :) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus je n'ai pas tout remplacer mais j'avoue que c'est pour moi un objectif, limiter la pollution sur laquelle je peux directement agir.
      Bah oui je mets de l'antirides Madame (bon ceci dit, je suis pas sûre que la crème que j'ai soit adéquate pour mon âge...)! Vaut mieux prévenir que guérir hein (comme les vergetures). A la place de ta crème hydratante tu prends une crème hydratante anti-rides et voilà ^^

      Supprimer
  4. Tout comme j'avais une solution miracle pour le repassage relou (qui consistait à ne pas en faire), et une solution miracle pour les magazines pourris (qui consistait à ne pas en acheter), j'ai une solution miracle pour les cosmétiques crados : ne pas en mettre (ah ah, tu l'avais pas vue venir, celle-là !).

    Et j'ai une peau tout à fait potable : elle a quelques rougeurs, quelques points noirs et elle sèche un peu par endroits par moment, mais rien de bien méchant. Un lavage à l'eau matin et soir et une noisette de crème sur les parties un peu sèches occasionnellement suffisent à l'entretenir (crème non bio, mais pour ce que j'en mets, genre sur 3 cm² une fois par semaine, ben je pense pas que ce soit bien nocif).

    Après, c'est vrai que de savoir qui de l'oeuf ou de la poule, de ma peau sans problèmes qui fait que je n'ai pas besoin de cosmétiques ou de l'absence de cosmétiques qui fait que j'ai une peau sans problèmes... c'est dur à dire. Tout ce que je sais, c'est que quand je vois les blogueuses beauté sans maquillage, je me dis que je fais bien de ne pas en mettre. J'ai peut-être moins bonne mine au quotidien, mais je ne fais pas peur quand j'enlève mon fond de teint.

    Bon, j'avoue, je mets quand même du déo (oui, bon, mon côté hippie a des limites), qui est pas bio. Mais c'est du déo en stick, j'ai tendance à penser que c'est moins intoxiquant que la version en spray.

    Voilà pour ma contribution :p C'est pas très constructif, ça n'a pas grand-chose avoir avec le sujet bio ou pas bio (quoique c'est ultra bio de ne rien utiliser du tout) mais fallait que je le dise. De rien :p

    RépondreSupprimer
  5. Je suis obligée de rebondir, avec tristesse et amertume, sur ce commentaire. Il n'y a pas que les blogueuses beauté qui n'ont l'air de rien sans maquillage... Bouhouhouhouhouhouhou (pleurs désespérés de vieille)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non mais après, comme je dis, je suis pas certaine qu'il y ait un réel lien peau potable/absence de cosmétiques ;) Même si je le pense un peu.

      Tu sais, c'est comme les filles qui tombent enceinte dès le premier cycle d'essais et qui te disent que c'est parce qu'elles se sont pas pris la tête. Ouais, ou alors t'as eu de la chance, et comme t'as pas attendu, t'as pas eu le temps de te prendre la tête... C'est dur de dire ce qui fait que ça va bien quand ça n'a jamais été mal.

      Peut-être aussi que je suis vachement indulgente avec moi-même. Elodie qui n'a pas la langue dans sa poche et qui m'a vue de près te dira peut-être que c'est complètement faux et que j'ai une peau bien pourrie et une tronche de zombie :p Et je peux pas nier que ma peau n'est pas parfaite (et ma tronche non plus). C'est peut-être juste une question de point de vue ;)

      Supprimer
    2. Alors là on ne peut pas être plus bio que toi Chat-Mille! ^^

      Je confirme tes dires quant à ta peau, douce et fraîche comme la rosée du matin (enfin, de ce que je me souviens). En revanche, pour ce qui est de l'oeuf ou de la poule chez moi pas de doute, la peau de merde est d'origine. J'ai eu une acné carabinée au lycée puis des imperfections à répétition. Tous les dermatos que j'ai vus m'ont dit que c'était hormonal et me présenter la pilule micro-dosée comme le graal...mais je préfère garder ma peau de merde plutôt que de prendre des hormones à vie. Finalement, les cosmétiques pour moi c'est juste pour limiter les dégâts.

      Enfin ma FranFran, je te trouve sévère avec toi-même! J'exige une photo sans make up pour juger mais je suis sûre que tu n'as pas besoin de ça ;-)

      Supprimer
  6. Moi pareil je mets pratiquement rien sur ma peau...mais parce que j'ai pas un rond! HAHA!
    Non blague à part j'aimerais quand même embellir un peu ma peau, qui n'est pas dégueu mais bon, il y a quelques imperfections depuis que j'ai dépassé 30 ans je dirais.
    Je suis en train de regarder vers les cosmétiques asiatiques, je n'ai pas encore testé mais je décortique le site http://www.peauxdanges.com , et à priori ils sont dépourvus de composants dégueu, ET non testés sur les animaux. Il y en a beaucoup à base de bave d'escargot, je trouve ça fun, et effrayant...mais fun ^^
    Enfin va voir tu me dira! ;)

    Sinon je n'achète jamais de cosmétiques en grande surface, je trouve qu'ils sont pas efficaces déjà, ils misent tout sur le packaging, mais on me la fait pas à moi hein!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'avoue que je ne suis pas extrêmement bien renseignée sur les composants dégueu (faut toujours que je vérifie sur le net notamment chez ufc que choisir : http://www.quechoisir.org/sante-bien-etre/hygiene-beaute/decryptage-produits-cosmetiques-les-fiches-des-molecules-toxiques-a-eviter) mais il me semble que les compositions chez peaux d'anges ne sont pas si clean que ça.

      Acheter ou non en grandes surfaces c'est pas très grave, tant que tu regardes l'étiquette. En parapharmacie tu penses acheter "mieux" alors qu'en fait les produits sont tout aussi dégueu..Donc, toujours regarder la liste des ingrédients, toujours! Même sur le bio et le labellisé...

      Supprimer
  7. Pas mal j'ai découvert beaucoup de choses avec ton article !

    RépondreSupprimer