6 déc. 2015

La chambre de fille...de mon fils.


Suis-je féministe? Peut-être. Je suis de sexe féminin et oui, je pense que même en France en 2015 la condition des femmes n'est pas encore satisfaisante (bien sûr, si tu la compares aux iraniennes....mais comparons ce qui est comparable). Est-ce féministe d'acheter une poussette, un poupon, une caisse de supermarché à mon bébé de sexe masculin? Peut- être. En effet, je me rends compte que la condition féminine actuelle n'est pas satisfaisante alors comment moi, à ma petite échelle, je pourrais changer ça?
Nous élevons, éduquons, formons les adultes de demain. Ceux pour qui il sera naturel de laisser les jeunes mamans auprès de leurs bébés pendant plus de deux mois et demi. Ceux pour qui les hommes auront aussi le droit de profiter de leur nouveau-né pendant plus de deux semaines. Ceux pour qui, un salaire ne doit pas être lié à la possession d'un pénis. Ceux pour qui les hommes et les femmes seront égaux. Vraiment.


Cela passe par énormément de petites choses au quotidien: Papa aide aux tâches ménagères, Maman travaille (bon, pas à l'heure où j'écris certes), les couches sont changées à tour de rôle, Papa ne met pas les pieds sous la table en rentrant du boulot et Maman n'a pas toujours un plumeau dans la main. 
Je ne dis pas que nous sommes un modèle idéal de couple égalitaire mais nous essayons de transmettre nos valeurs à notre enfant. 
Dans le futur, nous ne forceront pas Junior à devenir médecin, plombier ou PDG ni son hypothétique petite sœur à devenir infirmière, mannequin ou secrétaire. J'espère garder cette ouverture d'esprit pour les futures années à venir sans toutefois être sûre de savoir résister à la pression familiale et sociétale.
Il n'y a qu'à voir les réactions de certains membres de notre entourage face à une vidéo de mon fils poussant son poupon dans sa poussette flambant neuve.

Des réactions finalement peu virulentes mais qui traduisent bien le malaise encore présent face à des garçons jouant avec des trucs pour filles. Aurais-je eu les mêmes réactions si mon fils avait été une fille et que je lui avait offert un tractopelle?

Qu'est-ce qui leur fait peur? A eux et aux gens en général? Certains parents doivent catégoriquement refuser tout jouet non-masculin à leur fils. Pour quelles raisons? Ont-ils peur que leur enfant devienne homosexuel? Les hommes qui poussent des poussettes sont-ils tous homo? A priori, c'est plutôt le contraire... Je pense à ma future belle-fille et je me dis qu'elle sera sûrement bien contente d'avoir un homme à la maison qui s'occupe de leur bébé, sait passer la serpillière et faire cuire une omelette. 

Nous mettons des idées sexistes dans la tête de nos bébés dès le plus jeune âge. On offre des jouets stéréotypés, on rabâche à nos fils que les garçons ne pleurent pas, on rabâche à nos filles comme elles sont jolies en robe, on accueille plutôt mal que nos fils choisissent un "métier de femmes", on s'inquiète pour nos filles qui choisissent des "métiers d'hommes", on dit de nos fils qu'ils sont sportifs et de nos filles qu'elles sont minutieuses...Ce n'est pas comme ça que les mœurs risquent de changer.
En tant que femme, en tant que mère, je tente d'utiliser les "bons" mots devant mon fils. Quand il se cogne et se fait mal, je ne lui dis pas qu'il doit être fort car les garçons ça ne pleurent pas. Quand il est suréxcité, je ne l'excuse pas sous prétexte que les garçons ça doit se dépenser. Je ne lui dis pas non plus de faire plus attention avec ses copines qu'avec ses copains mais qu'il doit faire attention avec les autres tout court.
Quand il a joué avec le poupon de la fille d'une amie, je ne lui ai pas interdit. Au contraire, je lui en ai acheté un. Rose qui plus est. Ces derniers temps, ça faisait quelques fois que je le voyais mettre son poupon dans son transat et le pousser dans le salon...L'idée de lui acheter une petite poussette est arrivée à ce moment là. Les jours suivants, je reçois une pub pour un magasin de puériculture et voit une poussette BLEUE à 10€. J'ai sauté sur l'occasion.
Une fois dans le magasin, j'ai vu un kit avec un balai, une pelle et une balayette. Face à l'engouement de Junior à chaque fois que nous utilisons notre balai, je me suis dit que ça pourrait lui faire plaisir. Ce fût le cas. Je ne veux pas que mon fils se transforme en petite ménagère mais il commence déjà à nous imiter son père et moi. Il remarque des petites choses et tente de le refaire: donner à manger à son poupon, lui donner la sucette, passer promener le balai, essuyer avec un chiffon...Selon moi, ces comportements d'imitation n'auront aucune incidence sur sa vie sexuelle future.

Ce que je fais pour mon petit garçon, j'espère un jour pouvoir le faire avec ma fille (si j'en ai une). Petite, j'ai toujours rêvé d'un garage à voitures que je n'ai jamais eu. Serais-je devenue lesbienne si j'en avais eu un? La question me paraît tellement débile que je préfère en rire. Si ma fille est attirée par les grues, les pelleteuses et les voitures, c'est ce qu'elle aura (dans la mesure du raisonnable). Pourquoi une fille ne pourrait pas aimer jouer aux poupées et aux voitures (voire qu'aux voitures)? 

Il n'est pas aisé d'élever son enfant sans s'adapter à son genre et je ne sais pas si la neutralité totale est une bonne chose. En revanche,je sais que les choses doivent encore évoluer pour que les femmes soient perçues comme l'égal de l'homme et je pense que lutter contre les stéréotypes dès le plus jeune âge ne peut qu'aider à cette évolution.



25 commentaires:

  1. Oui les mentalités ont encore besoin d'évoluer, et ça commence en effet dès la plus tendre enfance ! On vit dans une société du genre, où tout est orienté ... à l'heure où on prône malgré tout l'égalité des sexes.
    Et si je me révolte quand j'entends parler d'utérus artificiels pour les hommes, car c'est pour moi, complètement contre nature et démesuré ... Jamais je ne m'offusquerai de voir un petit garçon jouer à la poupée, et une petite fille aux voitures ... Après tout, un de mes jeux préférés, quand j'étais petite, c'était de jouer à la maman ... mais dans la vieille voiture de mes parents ... ;-)
    Je trouve que ton mari et toi transmettez de jolies valeurs à votre enfant :)
    Et puis, si demain, enfin dans quelques années, il vous apprend son homosexualité ... ce ne sera pas parce qu'il aura joué à la poupée dans son enfance !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourtant les jouets premier âge sont globalement mixte mais la différenciation se fait très très vite! Le monde est bien hypocrite quand il prône l'égalité homme-femme ou encore la valeur des différences. On doit tous êtres différents et originaux mais gare à toi si tu es trop gros ou trop maigre, que tu n'as pas l'iPhone ou que tu ne regardes pas Game of thrones....
      Pour ce qui est de l'éventualité où Junior serait homo, je me dis que ces mêmes personnes qui critiquent ces jouets "féminins" les mettront forcément en cause. Puis on s'en fout des autres, nous on l'aimera, quoiqu'il arrive.

      Supprimer
  2. Super article.J'ai eut des commentaire sur les choix de jeu de mon fils par ma fille qui a 16 ans, l'entourage s'en fou.
    Mon fils est fan de Clochette et de la reine des neiges et joue aussi avec des voitures, à un caddie ou il promène son bisounours.
    Et a ta question serais tu devenue lesbienne si tu avais eut ton camion? Non, sinon je le serais aussi vu le nombre incalculable de voiture que j'avais(première barbie à 12 ans).
    Les jouets devraient être mixte et pas catalogué.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Arf...16 ans, c'est pas le meilleur âge côté tolérance et argumentaire construit. Quand tu diq quz l'entourage s'en fout c'est que ça ne les choque pas pu qu'il s'en foutent royalement?
      Ma question était rhétorique. Je sais bien qu'avoir mon garage et mon tractopelle ne m'auraitpas changé ^^
      Et je suis d'accord avec toi sur le fait que les jouets ne devraient pas être sexués. J'imagine que certains enfants ne regardent même pas les pages des catalogues de jouets qui ne sont pas pour eux. Si les marchands de jouets faisaient un vrai gros effort, acheter une poupée à son fils serait peut-être moins tabou.

      Supprimer
    2. Je dirai que ça ne les choque pas. Mes parents nous ont offert des jouets dit pour garçon et des pour filles, du moment que ça nous plaisait, il n'y voyait pas de soucis.
      Mon fils de 2 ans regardait le catalogue de jouet qui traînait et j'ai eut droit à des jolis aussi bien pour les poupée que pour les camions.

      Supprimer
  3. Coucou c'est moi la cosmico-relou, tu vas comprendre pourquoi je dis ça...
    Au début, j'ai commencé à lire ton article, je faisais youpi intérieurement, je me disais que j'allais même le partager tellement j'étais d'accord avec toi MAIS car il y a toujours un MAIS entre nous, il y a un truc avec lequel je ne suis pas d'accord. Tu dis, je te cite :"Selon moi, ces comportements d'imitation n'auront aucune incidence négative sur sa vie sexuelle future." Si je comprends devenir homosexuel est une conséquence négative ?
    Alors dis-moi tout, maladresse de ta part ou juste conviction personnelle selon laquelle l'homosexualité est quelque chose de négatif pour toi ?
    P*tain et dire qu'on a failli être d'accord... enfin presque ;)
    Allez bisous et t'as intérêt à me faire une belle réponse, bien argumentée et tout et tout^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement que tu es là mon Aileza! Pour le coup, j'ai assez mal choisi mes mots. Non, l'homosexualité n'est pas quelque chose de négatif pour MOI. Je pense être capable d'aimer mon fils qu'il soit homo ou hétéro. Certes, ça me fait peur. Peur de ne pas avoir de petits-enfants ou à la suite d'un long combat, peur qu'il soit discriminé, peur qu'il soit agressé...finalement, les mêmes peurs que pour n'importe quel enfant mais décuplées. Je crois que si un jour Junior m'annonce son homosexualité, je deviendrais une mère surprotectrice. Pas qu'il aura forcément besoin d'être surprotégé mais je sais combien ceux qui ne rentrent pas dans le moule de la "norme" (je précise que je ne pointe pas l'homosexualité comme anormale mais elle n'est pas la norme dans nos moeurs actuelles) se font emmerdés par certains camarades de classes puis par certains esprits exigus.
      Ce que je voulais dire par cette phrase c'est que ce n'est pas parce qu'on achète une barbie à un garçon ou une grue à une fille que ceux-ci vont devenir homo. L'homosexualité, comme l'hétérosexualité, n'est pas un choix que l'on fait. On naît ainsi (je cite Lady Gaga maintenant...). Aucun jouet, aucun mode d'éducation ne peut influer sur ça. Pourtant, mon beauf et mon frère (les tontons de Junior)semble penser le contraire et que, pour le coup, faire de son fils un homo serait une chose de négative.
      J'ai supprimé le mot "négatif" de ma phrase. Je la trouve bien plus juste.
      J'espère ne pas trop mettre perdue dans mes explications...si j'ai encore fait une boulette, feel free de gueuler!
      Sinon, t'as acheté un poupon à Cosminou? ;-)

      Supprimer
    2. Haa ! mais que je l'aime ta réponse :))) Je me disais aussi, je croyais commencer un petit peu à te connaître au fil de nos échanges. Là ça y est je peux lâcher mon Youpi !!!
      Eh non Cosminou n'a pas encore de poupon. Il a juste un tapis rose fuschia dans sa chambre, j'ai fait croire à ma moitié cosmique (qui n'est pas dupe) qu'il était violet^^.
      Moi aussi ça me gonfle la sexualisation des jouets et pour le coup dans la famille on est tous sur la même longueur d'ondes...
      Bon bah ton message me met du baume au coeur et je peux te dire qu'en ce soir d'élections, j'apprécie d'autant plus :) Bisous.

      Supprimer
    3. Ouf! Comme quoi, à un mot près, on ne dit pas du tout la même chose! ^^
      Bon, les élections j'en parle même pas tellement j'étais sûre que c'est ce qui allait se passer et combien ça me désole que certains votent FN juste pour "marquer le coup".

      Supprimer
  4. Ca c'est un super sujet intéressant ! Je suis d'accord avec toi j'ai presque envie de dire "évidemment". Pourtant lorsque j'ai proposé à mon mari d'offrir un poupon à Pierre pour Noël et que ce dernier a refusé je n'ai pas insisté... Enfin bon, j'espère aussi que le féminisme passe par autre chose et niveau exemple à la maison je crois que ça va.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, les jouets ne sont qu'une partie de ce que l'on peut leur apprendre mais je pense qu'ils peuvent être un outils sympa à la sensibilisation.
      Je trouve dommage quand même qu'Ulrich ait refusé le poupon...c'est à Pierre de décider s'il aime jouer avec ou non...mais il faut bien lui proposer au départ.
      Peut-être qu'il découvrira ça à la crèche.

      Supprimer
    2. Mais justement je l'ai déjà vu jouer avec celui de la creche c'est comme ça que j'ai eu l'idée ! Donc tant pis ça restera le jouet de la creche, c'est déjà ça !

      Supprimer
    3. Bon, si Pierre peut déjà assouvir son instinct paternel à la crèche, c'est un moindre mal! ^^ On va pas risquer une dispute de couple pour ça!

      Supprimer
  5. Moi je voudrais éviter le poupon pour Lucie, ils me font flipper... Qu'elle prenne une peluche plutôt !!!
    (bon je suis d'accord comme tu te doutes avec ce que tu dis ^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi c'est les poupées en chiffon qui me font flipper. J'en ai vu hier à IKEA, j'en aurais presque fait des cauchemars! Je croise les doigts pour que Lucie préfère les camions et les tractopelles ^^

      Supprimer
  6. J'ai l'impression que cette pression pèse un peu plus fort sur les épaules des petits garçons, et que les petites filles sont un peu plus épargnées.

    Ma fille a pas mal de trucs roses, plein de trucs "de fille", mais ce n'est pas spécialement voulu : c'est souvent des cadeaux (nous, de toute façon, on lui achète surtout des livres ou des duplos), ou alors c'est parce que c'était plus joli, ou parce que c'était moins cher... En ce moment, elle est beaucoup plus duplo que dînette, même si elle a les deux.

    Ce qui me rassure, c'est que je pense qu'on évitera le sexisme par les jouets si on a un petit garçon : il jouera avec les jouets de sa sœur, de toute façon, peu importe si la famille ne lui achète que des voitures, il trouvera aussi de la dînette et des poupées à foison à la maison :)

    Sinon, je ne trouve pas que ton fils ait une chambre de fille... il a une chambre de bébé, quoi ;)

    (après, des fois, j'ai peur qu'on tombe dans l'excès inverse : surtout pas de voiture pour les garçons parce que c'est cliché, surtout pas de kit de nettoyage pour les filles parce que c'est cliché... tu vois, j'ai limite honte d'avoir mis sur la liste de Noël de ma fille une poussette, et que ma mère lui ait acheté un kit de nettoyage... mais le fait est qu'elle adore ça, et ce serait dommage de l'en priver parce qu'il ne faut surtout pas faire des filles des mini-ménagères :/)

    (sinon, j'ai le même Eléfun... en rose !) (mais, non, c'est pas moi qui ai choisi :p)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi qu'il est moins mal vu d'avoir une fille qui aime les tractopelles et les voitures qu'un fils qui aime les poupons et les fers à repasser. Mais je ne peux parler d'expérience que pour un garçon...

      C'est bizarre que tu trouves des jouets roses moins chers que les jouets basiques, c'est généralement le contraire. Pour le coup, c'est sûr que pour vous ça sera plus facile de filer les jouets de fille de la grande soeur au petit frère...tu peux toujours argumenter avec "on l'avait déjà ce jouet".

      Je ne pense pas que la chambre de mon fils fasse "fille", c'était plutôt une réaction à chaud face aux commentaires sexistes des tontons de Junior.

      Enfin, je plussoie, il ne faut pas tomber dans l'excès inverse...ce n'est pas parce qu'on achète un kit ménagère à sa fille qu'elle ne fera pas astrophysicienne plus tard. Ça ne passe pas QUE par les jouets et heureusement!

      Supprimer
    2. En fait, si, les jouets dits "de fille" un peu "cheapouilles" (genre ma cuisine Minnie en plastique, que j'ai sous les yeux) sont plus volontiers rose bonbon que les mêmes jouets de meilleure qualité (genre la jolie cuisine en bois avec des couleurs neutres)... donc effectivement, l'option rose est parfois la moins chère :) (c'est logique, puisqu'il y a une corrélation terrible mais connue entre classe sociale et adhésion plus ou moins grande aux clichés de genre) (mais attention, je ne dis pas que tous les pauvres sont des clichés pour autant, je suis pas portée sur l'auto-insulte :p)

      Supprimer
    3. Ah ouaiiiiiis...c'est pas faux cette histoire de cheapouille = rose ou bleu.
      Pour les clichés chez les pauvres (je suis bien placée pour le savoir), c'est vrai. Les pauvres remettent beaucoup moins en question les modèles de base...faut dire qu'ils ont d'autres chats à fouetter que de se demander si le fait d'acheter un truc rose à une fille ne va pas l'amener à rester à sa place de femelle. Ils sont déjà bien contents de pouvoir acheter un truc à leur fille ^^

      Supprimer
  7. Mon fils joue à la maîtresse et ma fille adore les voitures et les jeux de course : dois-je m'inquiéter, docteur ? :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouhlalala ma bonne dame! Il faut consulter de toute urgence! ;-)

      Supprimer
  8. J'ai aussi rêvé d'un garage !!! Et notre grosse passion à ma soeur et moi, c'était les trains électrique !!!
    J'ai la chance d'avoir un mari qui compense mon manque d'entrain pour les tâches ménagères du coup j'ose espérer que nos enfants en prendront de la graine, qu'ils soient fille ou garçon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AAaaaaaaah mais ouiiiii!!! Le Garaaaage!! C'est trop géniiiial!!!
      Tes enfants imiteront leur Papa quoiqu'il arrive...mais tout dépend la réaction des parents face à ça.

      Supprimer
  9. Je suis de tout cœur avec toi bien sûr, pour moi les jouets n'ont pas de sexe. Simplement ces codes couleurs m'agacent beaucoup, le rose, le bleu...putain ils sont tellement vilains en plus ces roses et ces bleus, pourtant il y a plein d'autres couleurs non?...
    M'enfin, Pindoulf a joué à la marchande, et à faire le ménage, et je ne fais pas vraiment gaffe aux jouets que je lui achète. Ils jouent c'est tout, je trouve ça malheureux ce genre de réflexions comme t'ont fait les tontons, même si ce n'est pas méchant, c'est quand même vachement vieux jeu. Dans ma famille aussi je sais bien que si un de mes fils se ramène en poussant une poussette, j'aurais ce genre de vanne... Moi je trouve ça bizarre, parce qu'on ne dit rien à mon mari quand il pousse la poussette pendant la promenade... #perplexitude
    Après, ici il n'y a pas de poupon, moi aussi comme Ragnagna, ils me font pas mal flipper ^^'

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais c'est comme ça qu'on devrait penser! Ne pas catégoriser les jouets par sexe. Forcément, avec les catalogues et rayons jouets comme on a actuellement, c'est dur de ne pas associer les poupées et le rose aux filles et les playmobil et le bleu aux garçons.
      Mais les temps changent et nous sommes une partie de la solution, si ça se trouve, nos petits-enfants pourront choisir leurs jouets que des catalogues vraiment unisexes...

      Nan mais le poupon c'est pas obligatoire roooo...faudrait pas que tu fasses des cauchemars après! ;-)

      Supprimer