22 nov. 2015

Lettre à François



Quand j'ai pensé à mon brouillon de "Lettre à François" (thème du dernier Apéro cosmique), j'ai pensé à François Feldman, à Frédéric François, à François Pignon, à François Damiens ou encore à François Valéry (oui j'ai une culture musicale très riche). J'ai évidemment pensé à notre Président mais je voulais faire un billet drôle alors je ne me voyais pas m'adresser au chef de l'Etat.
L'actualité en a décidé autrement.


Cher François,


Je n'ai pas voté pour toi. Pourtant, de jours en jours, d'allocutions en interviews, d'attentats en attentats, je découvre un mec plutôt futé. La dernière fois que ton discours m'a épaté, c'est lors d'une interview à la volée, dans un couloir de l'ONU, au micro du Petit Journal. A croire que tu n'es charismatique que lorsque tu n'as pas de prompteur.
J'imagine que lorsque tu as postulé à la tête d'un pays libre comme la France, tu ne t'attendais pas à ce qui allait te tomber sur le coin du nez: deux vagues d'attentats en moins d'un an. Tu n'as sûrement pas signé pour ça.

Pourtant mon petit François, tu vas devoir faire face et te sortir les doigts du cul. Oui, parce qu'après "Charlie" en janvier, il ne s'est finalement pas passé grand chose. Tu as serré des mains, fait des réunions avec plein de politiciens comme toi mais tu n'as rien fait sur le terrain. Pourtant, tu l'as dit toi-même, "nous sommes en guerre".
Ces derniers jours, j'ai appris que nous avions effectués des frappes en Syrie, que nous déplacions un porte-avion, que tu allais recevoir Merkel, Poutine, Cameron et Obama cette semaine. J'ai l'impression que cette fois-ci, tu ne fais pas que de la politique et ça fait du bien.
Depuis vendredi soir, beaucoup de pays ont affiché les couleurs de notre drapeau sur leurs monuments. J'entends beaucoup de chef d'Etats soutenir notre pays dans leurs discours. J'espère que les actes suivront dans la foulée.

Moi qui suis a priori contre la guerre, je dois dire que cette fois-ci, je suis pour. Pour aller détruire cette bande de dégénérés, leurs infrastructures, leurs réserves de pétrole, leurs troupes, leurs camps...TOUT. Après tout, quand on ne fait "rien", ils nous attaquent. Autant riposter pour de bon, le danger ne sera pas plus important qu'il ne l'était la semaine passée.

Bien sûr, l'extermination de ces connards ne sera pas suffisante pour assurer la sécurité des citoyens français (et les autres) à long terme. Il faudra chercher des explications sur le pourquoi du comment, trouver des solutions pour bien remplir les têtes des enfants pour qu'ils ne puissent pas se laisser happer plus tard par ce genre de secte, pérenniser la paix pour que nous vivions de nouveau l'esprit tranquille. Mais à chaque jour suffit sa peine, pour l'instant je te demande juste de tous les buter.
Je sais que pas mal de Français prônent la paix face à la barbarie, sont contre la guerre, certains proches de victimes ne sont même pas aussi haineux que moi mais ces débiles tuent des milliers d'innocents depuis des années, kidnappent des femmes, les violent, rasent des villages entiers...je n'ai envie que d'une seule chose à cet instant: qu'ils crèvent tous jusqu'au dernier.

Mon petit François, je n'ai pas voté pour toi et maintenant je te demande des comptes. Promis, si tu agis sans chichi, j'envisagerais alors de me rattraper en 2017.

Bisous (tu en as bien besoin).


Elodie


16 commentaires:

  1. Il fallait mêler humour et actu et écrire à François Pignon pour lui expliquer comment infiltrer Daesh pour les détruire de l'intérieur!

    RépondreSupprimer
  2. Je trouve ça drôle, ce que tu dis, que tu n'as pas voté pour François, mais que tu le trouves plutôt malin et à propos, et que tu envisages de voter pour lui en 2017. Ça va tellement à contre-courant de ce qu'on entend... et je dois dire que moi qui ai une culture du contre-courant, ça me plaît énormément ;)

    Pour ma part, j'ai voté pour lui, et j'ai soutenu sa politique jusque là (je pensais être son dernier soutien, mais je vois qu'il a une autre alliée, inattendue !). Je pense aussi que ceux qui le critiquent ne se rendent pas compte de la merde dans laquelle il est arrivé, et de la difficulté réelle pour en sortir. Après, je ne sais pas si je re-voterai pour lui. Je suis tentée par l'idée d'explorer d'autres pistes... mais d'un autre côté, je n'ai pas envie d'avoir à choisir au second tour entre deux (autres) partis avec lesquels je suis en désaccord. Bref, on verra.

    Sinon, pour la question de la guerre et de bombarder en masse... Je ne sais pas. C'est pas non plus mes principes à la base, et je ne sais pas si la fin justifie ces moyens. Je t'avoue que je ne me suis pas vraiment penchée sur la question. Là, j'ai juste envie de dire : "François, fais ce qui te semble le mieux, je suis bien contente de n'être pas celle qui décide..."

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui bon t'emballes pas, c'est pas sûr sûr que je vote pour lui la prochaine fois (déjà faut qu'il veuille bien re-signer après tout ça). L'idée me paraît de moins en moins saugrenue...surtout quand je vois ce qui arrive en face. Ceux qui ne sont pas en place à cet instant ont tout le loisir de démonter les choix de François...mais pas mal de ceux qui critiquent ont eu un poste gouvernemental voire présidentiel et n'ont pas fait grand chose à l'époque (d'où ma merde dans laquelle on est aujourd'hui)...Quand aux extrémistes de gauche comme de droite, je les conchie (je suis une blogueuse parentale alors je ne vais pas m'étaler sur mes raisons d'ignorer les politiciens d'extrême gauche ou droite).

      Je pense que la France et ses alliés savent pas mal de choses sur nos ennemis, je pense qu'ils peuvent frapper au bon endroit pour éviter au maximum les pertes collatérales. La guerre c'est sale, c'est pour ça (entre autre) qu'habituellement je suis contre mais pour moi, on en est à un point de non-retour où nous devons riposter. Après, je suis comme toi, bien contente de ne pas être à la place de François.

      Supprimer
  3. Bon, eh bien je vois que tu es en train de mettre une ambiance de folie dans notre After sympatoche^^.
    Enfin, ce qu'il reste de notre After parce que l'ambiance s'est sérieusement dégradée depuis quelques jours. Moi je l'aime bien ta lettre, elle te ressemble, sans concession, ni langue de bois. Maintenant on croise les doigts pour que François lise ton blog... ou le mien ;)
    PS : Tu remarqueras que je m'exprime pas trop sur le fond, c'est-à-dire que je viens de passer 8 jours sur les nerfs donc pas envie de remonter au créneau direct...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais je suis persuadée que Franky lit nos blogs! :-P
      Tu pourras remonter au créneau plus tard, en 2016 peut-être?...moi je veux bien débattre sur le fond même si nos avis sont contraires :-)
      Reposes-toi donc un peu (et viens nous voir Chat-Mille et moi demain à Paname!)

      Supprimer
  4. Ouah j´adore cette lettre ! Pas forcément le contenu mais le ton. Et c´est toi qui fais un complexe comme quoi tu n´écris pas bien ? Et puis en plus elle m´a faite un peu sourire en décalé parce que Francois c´est avant tout le nom que je revais et reve encore de donner a mon fils (qui sait j´en aurai peut etre un deuxieme un jour et saurai alors etre plus persuasive aupres du papa).
    Concernant le contenu je ne sais pas si je suis d´accord... J´ai pris comme bonne résolution de m´informer vraiment sur le sujet pour comprendre. Pour le moment je ne suis pas sure des solutions. Mais j´ai aussi confiance en Francois.
    Concernant le ton j´aime ta franchise et aussi ta colère. Moi non plus je n´arrive pas cette fois à dire "meme pas peur", "l´amour et la solidarité triomphera". Moi aussi, au fond, j´ai envie de les buter pour de bon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah ouias...je fais pas de fausse modestie en plus...quand je lis d'autres billets, je vois bien que j'écris pas "aussi bien" que certaines...mais bon, je suis comme ça dans la vie, je vais à l'essentiel sans prendre tout le temps de mettre les formes (que je connais en théorie mais qui me font souvent chier <- ça par exemple, c'est parfaitement brut de décoffrage ^^ ).
      Je sais pas si les Allemands prononceraient facilement "François"? Puis, je comprends ton mari, ça fait très très français....surtout que votre premier fils a déjà un prénom bien français...(bon, j'arrête de lui donner des arguments...).
      Pour la question de fonds, je dirais que je regrette que la France ai trop pris de pincettes avec ces milliers de personnes ouvertement racistes et extrémistes. Certes, il ne faut pas tomber du côté obscur et se transformer en américain qui bute tous ceux qui traversent leur pelouse sans sonner à la porte...mais si on commençait par appeler un "chat" un "chat" et un "putain de raciste", un "putain de raciste", je crois que notre pays se porterait un peu moins mal.

      Supprimer
  5. Je ne suis pas la dernière à me foutre de Flanby mais j'avoue que son discours du 14/11 m'a plu : je l'ai trouvé à la hauteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas vu ce discours, j'ai tenté de coupé un peu la télé pour me changer les idées...mais je suis d'accord avec toi, le type est à la hauteur des événements (cette fois-ci).

      Supprimer
  6. J'ai beaucoup aimé ta lettre, j'ai beaucoup aimé le ton, et du coup je me demande.... mais alors ça aurait donné quoi une lettre à François Feldman ?!?! J'aurai adoré lire ça :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahahahaha!! Je pense qu'y aurait eu de l'archive youtube en masse ;-)

      Supprimer
  7. J'adore et j'adhère complétement !!!

    RépondreSupprimer