25 juin 2015

A tous ceux qui ont la critique facile (derrière leurs écrans)


Une journée comme les autres s'annonce, je m'occupe de mes tâches de mères au foyer pendant que Junior joue paisiblement du xylophone (enfin, il tapait sur la table basse avec le marteau du xylophone). Me vient l'envie d'écouter de la musique (va savoir pourquoi)...un groupe que j'affectionne (Muse) vient de sortir un nouvel album (Drones) que je ne connais pas. Je décide de l'écouter en ligne sur une plateforme tout à fait légale (Deezer). Quelque chose m'attire l'œil: les commentaires. Oui, internet 2.0 c'est aussi ça, la possibilité de noter et juger tout et n'importe quoi. De la dernière sucette de ton enfant à ton resto préféré en passant par la couleur du short d'un tennisman. Autant je trouve les avis de consommateurs intéressants dans certaines cas (resto, hôtel, produit de puéri, un mot doux pour son blog préféré...) autant parfois je ne comprends même pas pourquoi le gens déposent leur avis (musique, actualités...).


Certes, ces petits "buzz" font passer le temps, peuvent égayer une journée de boulot difficile...mais pourquoi vouloir taper sur des gens en laissant des commentaires désagréables? Tu n'aimes pas ce film/clip/blog/tableau/artiste, pourquoi tu t'embêtes à laisser un mot? Passe plutôt ton chemin!
Pourquoi tant de haine? Pourquoi certains adorent passer pour des haters ou trolls sur le web? C'est tellement facile de critiquer derrière un clavier ceux qui créent...

Pour en revenir à mon anecdote, je pense bien que Muse n'en à rien a cirer des commentaires sur Deezer. Les ventes de leurs albums et des places de concerts doivent être leurs principales préoccupations. Mais moi j'aime bien rendre la monnaie de l'ascenseur (je postule pour le prochain épisodes des "Débilos à Las Vegas" sur NRJ 12)! Aussi, j'ai décidé moi aussi de me moquer gentiment d'eux en mettant en lumière quelques uns des commentaires. Leurs auteurs n'ont rien demandé mais quand on publie sur un site public, faut s'attendre à un juste retour de pédale (mais en fait c'est vachement drôle de mixer des expressions façon NRJ12!).

Dans la catégorie "C'était mieux avant":








Dans la catégorie "Je me prends pour Philippe Manoeuvre":





Dans la catégorie "Je critique alors que je sais pas écrire":





Dans la catégorie "Schizo":



Dans la catégorie "Papoum pschit":





Dans la catégorie "Je copie le commentaire précédent":


Heureusement, les fans aussi s'expriment:
Dans la catégorie "Mattheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeew!!":




Pour conclure cet exposé, je vais répondre à cet internaute (malgré son choix douteux pour la photo de profil)


En effet, il y a un module pour commenter alors tu peux commenter. C'est bien là où réside le fond du "problème": la possibilité technique qui est donnée à tous les internautes anonymes de commenter (la musique mais aussi les actualités sur les sites presse, la vie des uns et des autres sur Twitter...). Dans certains cas, le commentaire positif ou négatif n'est d'aucune utilité alors pourquoi les permettre? Hein Deezer?

3 commentaires:

  1. J'ADORE cet article (et c'est vrai en plus) ! J'étais abonnée à un site d'infos avant et je n3' pouvais plus de les voir ces commentaires débiles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et les gens qui commentent sans lire les articles...AU BUCHER!!

      Supprimer
  2. Ah mais grave!!! C'est insupportable ces commentaires, sur la moindre vidéo youtube, le moindre article sur les sites d'infos, sur les articles allociné, tout est décortiqué, analysé, jugé... Alors ouais en plus maintenant tout le monde est en mode libertééééééé d'expressiooooon s'tu veux... Alors ils ont tous les droits. J'te jure certains, on devrait les interdire de clavier.
    (sympa ton nouveau design! par contre y'a pas un souci au niveau du survol des liens? Ça fait tout blanc)

    RépondreSupprimer