16 mars 2015

Mère au foyer désespérée cherche reconversion [ # 1]



Il y a quelques temps je me rendais compte que je ne voulais pas être une mère au foyer. En fait je m'en suis rendu compte très vite (faire le plus dur des boulots sans même gagner un salaire ou un minimum de reconnaissance dans les yeux d'autrui: non merci). Le "problème" c'est que je n'ai vraiment pas envie de faire ce que je faisais avant ma grossesse (gestion immobilière) mais je ne sais pas vraiment quoi faire d'autre. J'ai une idée du type d'équipe que je veux intégrer mais pas de quel métier exercer. Aussi, j'ai demandé à ma copine Pamela* de Pôle Emploi de me faire faire un bilan de compétences pour essayer d'y voir plus clair. Depuis jeudi dernier j'ai donc intégré une prestation "Cap projet" dans une agence de conseil.

Kesaco une prestation "Cap projet"? C'est une sorte de formation pour les personnes qui sont actuellement au chômage et qui ne savent plus vers quel saint se vouer pour retrouver un boulot. Je me suis dit qu'au pire ça ne pouvait pas me faire de mal et qu'au mieux ça m'aiderait à trouver ma voie.
Jeudi matin j'ai donc rendez-vous à 9h pour le premier rendez-vous qui durera jusqu'à 17h (je ne parlerais pas des soucis de garde pour mon fils, non je n'en parlerai pas).
Première étape: trouver une place pour se garer. Deuxième étape: faire un créneau (fiiouuu ça faisait vraiment un bail que j'en avais pas fait bordel). J'arrive enfin à l'agence de conseil. D'autres participants sont déjà arrivés. A part "bonjour" personne ne décroche un mot ni même un sourire. *Ambiance*.

Le matin:
Notre formatrice Pamela Georgette** nous présente brièvement la prestation, nous fait signer un contrat (un par un ce qui prendra 1h30) et nous laisse quitter l'agence pour le déjeuner. 3 heures très productives donc.
L'après-midi:
Exercice #1:
A la reprise, Georgette nous propose de deviner 3 métiers pour chaque participants. Je te le donne Emile, tout le monde me voit assistante maternelle ou auxiliaire de puériculture certains rajoutent secrétaire ou fleuriste. Je n'ai donc pas la tête d'une bac+5 (que je suis pourtant merde) mais bien une tête de mère (que je suis aussi).
David Tennant Disagree animated GIF

Exercice #2:
Georgette nous demande "que feriez-vous si vous deviez acheter une voiture sans avoir aucune idée du modèle"? Oh bah tiens! Quelle SUBTILE analogie avec la construction du projet professionnel.
Applause Bravo animated GIF

Exercice #3:
Georgette nous montre des vidéos de Pôle Emploi à propos de personnes qui ont réussi leur reconversion pro. Evidemment, ces vidéos (que tu peux voir sur leur site) sont un ramassis de gerbe de bisounours (les conseillers Pôle Emploi sont des personnes supers et sympathiques qui sont toujours de bon conseil, les anciens chômeurs s'éclatent dans leur nouveau taf et ont évidemment trouvé LE métier qui leur plaît). Le slogan: changer, c'est possible. Merci Pôle.
Harry Potter & The Philosopher's Stone Harry Potter & The Sorcerer's Stone animated GIF

Bilan du jour n° 1:
Je suis mitigée. A la fois je pense être tombée dans une agence un peu plus sérieuse que celle où j'étais tombée juste après mon diplôme en 2009 (dont la prestation était de m'aider à faire mon CV). Cependant, j'ai des doutes quand aux renseignements et conseils que la Georgette (qui doit être plus jeune que moi) peut nous procurer. Prochain rendez-vous vendredi et cette fois-ci en individuel. Advienne que pourra.


*Le nom a été changé, en vrai je sais plus comment elle s'appelle.
**Elle par contre elle a un prénom tellement pourri original que je m'en souviens mais je préfère garder son anonymat.

8 commentaires:

  1. L'illustration est assez cruelle :p

    Un billet qui me parle pas mal. J'aimerais moi aussi passer à autre chose (au moins temporairement). Pas parce que mon boulot par défaut ne me plaît pas (pour de vrai, vendre des livres, c'est plutôt cool -dans le sens bien, pas dans le sens relax ma poule) mais parce que c'est beaucoup de contraintes pour pas grand chose (monétairement parlant), surtout si tu n'es pas à ton compte.

    J'ai pensé au bilan de compétences mais j'avais peur que ça retarde de façon conséquente ma recherche d'emploi. Et puis à Pôle Emploi, le type ne me l'a même pas proposé. Pour lui j'avais suffisamment de diplômes. Il trouvait que je faisais un job pas à la hauteur de mon niveau d'études mais n'avait que des concours de fonction publique à me proposer (sauf que ça aussi, ça repousse une future embauche). Au final il m'a trouvé un poste... de libraire ! Heureusement que je lui avais dit que je voulais autre chose (enfin, j'ai postulé, mais ça se trouve je serai pas prise du tout). Bref, Pôle Emploi, les gens sont souvent gentils (2/3 que j'ai pu voir jusque là) mais niveau écoute... (la dernière fois c'était pareil : "Vous avez un diplôme dans le livre, non ? Ben cherchez dans le livre !")

    Moi la voiture, je la veux prioritairement pas chère. Ca veut dire quoi, que je veux un boulot qui rapporte ? ;) (sans blague, ce serait pas du luxe : quand j'étais jeune, je m'en foutais comme de ma première chemise... maintenant je me dis que quitte à y passer tout son temps au détriment du reste, autant que ça vaille la peine !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors, selon Georgette, Pôle Emploi aide plus ceux qui en ont le plus besoin. En gros, toi avec tes diplômes et ton CV impeccablement bien écrit tu n'as pas besoin de leur aide...ils te laissent donc chercher "comme une grande". Je trouve cet argument complètement con, j'ai des diplômes mais j'ai aucune idée des aides à la formation qui existent ou des milliers de jobs qui me sont accessibles...ce bilan de compétences c'est moi-même qui l'ai demandé à ma conseillère.
      Toujours selon Georgette, si tu ne t'en sors pas dans ta recherche ou que tu as des questions, il ne faut pas hésiter à contacter son conseiller.
      Sinon cet exercice de la voiture personne l'a compris en fait...lol Je vais l'expliquer dans ma réponse à Zou.

      Supprimer
    2. Ben oui. Les diplômés ont aussi besoin de manger, et un beau CV n'empêche pas les employeurs de se torcher avec... Bon, peut-être qu'on a des problèmes de riches, qu'on chipote parce qu'on pourrait faire tel truc mais qu'on veut faire tel autre et je comprends que nos cas leur semblent moins critiques que celui des personnes qui n'ont pas fait d'études et ne savent pas se vendre... mais bon, on est quand même en droit d'attendre le même service pour tout le monde.

      Supprimer
  2. Je confirme, les conseillers Popol ne sont pas à l'écoute, j'ai la chance d'en compter un parmi mes amis et même dans la vie de tous les jours...il est largué.
    Je comprends pas bien l'exercice sur la voiture...(?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Attention, je ne veux froisser aucun conseiller Pôle Emploi. Quand je vois le genre de "cas" qu'ils doivent gérer avec les moyens du bord...C'est tout le système qui est à revoir quoi. Comme beaucoup de choses issues de l'Etat...humm...
      Alors, l'exercice de la voiture. On est d'accord que quand tu cherches à acheter une voiture tu vas définir ton budget (bah oui tiens, t'as ptet pas les mêmes moyens qu'un émir arabe), tes besoins (citadine, berline, familiale), tu vas demander conseils aux concessionnaires, à tes amis, regarder la presse, les forums...Tu vas construire ton projet pro sur le même modèle. Tu vas définir une fourchette de salaire en rapport avec l'emploi visé et le marché; si tu veux un emploi à temps plein ou non, quel genre de métier tu veux exercer; tu vas essayer de créer un réseau, de rencontrer des gens reliés à ce métier; t'informer sur comment exercer ce métier (formation, concours, employeurs potentiels...).

      Supprimer
  3. Pour ma part je sors d'une formation cap projet, tout comme toi au début je me demandais l'utilité de ses exercices, mais ça sert vraiment à affiner la recherche d'ailleurs j'ai trouvé ma nouvelle voie c'est apres que ça ce compique j'avais fais un article à ce sujet voici le lien si tu veux http://dansmaabulle.fr/jai-decide-de-devenir/
    Je dois quand meme avouer que ma formatrice etait au top et dès le premier jours, nous avions compris avec les autres participants que nous serions une bonne équipe, nous étions triste de nous quitter même la formatrice nous à avoué n'avoir jamais eu un groupe avec une aussi bonne ambiance, nous somme tjr en contact d'ailleur
    Bon courage pour ta formation
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'effectivement ça tient beaucoup de la personne chargée de notre "formation"...Je ne vais pas fustigée Georgette après un seul rdv...je ne demande qu'à être convaincue!
      Quelle chance d'avoir trouver un projet pro! J'ai bien envie de savoir comment tu vas évoluer dans ta démarche (je vais suivre ton blog pour ça hein....).
      Perso, je n'ai VRAIMENT pas envie de repasser par la case formation pour obtenir un énième diplôme. Si une entreprise m'embauche à condition de me former en entreprise là oui...mais retourner sur les bancs d'école...je n'y suis pas prête aujourd'hui. Ce qui fait que j'ai bien envie de retourner vers mes premières amours, mes premières études.

      Supprimer
    2. Je suis d'accord (même si on ne m'a rien demandé) : aujourd'hui j'estime avoir passé assez de temps à la fac (sept ans, tout de même ! oui, je me suis un peu cherchée) pour ne pas être obligée d'y retourner. Je veux un boulot prêt à emporter !

      Supprimer